Guillaume Eberwein, fondateur de Swap

Swap voit le jour en 2014 pendant un concours d’entrepreneuriat sponsorisé par le Crédit Agricole, le projet remporte le concours régional puis la finale nationale à Paris

Dans cet élan, et grâce à une victoire au Start’in Challenge, le fondateur, Guillaume Eberwein et son équipe s’installent et développent leurs premiers prototypes au
Centre de Microélectronique de Provence près de Marseille 

L'équipe de Swap dans ses locaux au Centre Microélectronique de Provence.

Après plusieurs prototypes et tests, Swap développe un accord de partenariat avec l’équipe CoBTeK – Cognition Behaviour Technology, dirigée par le Professeur Robert à l’Institut Claude Pompidou de Nice. Les équipes y sont spécialisées dans la maladie d’Alzheimer. Les missions de l'équipe CoBTek sont de favoriser :



L'équipe CoBTek de l'Institut Claude Pompidou de Nice.

  • Le développement de nouvelles connaissances sur le sujet âgé, permettant la recherche et le développement de nouvelles stratégies d’intervention en matière de prévention, d’accompagnement grâce à l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC);
  • L’autonomie des sujets âgés présentant un vieillissement normal ou pathologique;
  • L’intégration des technologies et services au sein de la pratique du soin et de l’aide (formation, ergonomie, management).

Visite d’Emmanuel Macron dans les locaux de Swap au Centre Micro-électronique de Provence à Gardanne, Bouches-du-Rhône
Présentation du porte-clefs de géolocalisation pour les malades d’Alzheimer

Guillaume Eberwein présente le porte-clefs Swap à Emmanuel Macron. Echange entre Guillaume Eberwein et Emmanuel Macron.